Giuseppe Polimeno: Sa mère Marie-France s’insurge contre son incarcération et balance!

Giuseppe Polimeno: Sa mère Marie-France s'insurge contre son incarcération et balance!

Il y a un peu plus d’un mois maintenant, nous vous révélions que l’ex candidat de télé réalité Giuseppe Polimeno avait été placé en détention provisoire au terme d’une garde à vue. Un séjour à la maison d’arrêt de Grasse initialement planifié jusqu’à ce que l’affaire pour laquelle il avait été interpellé soit jugée. Lundi 1er août, le jugement a été prononcé et Giuseppe a été condamné à 2 ans de prison dont 1 ferme. Sa mère, Marie-France, s’insurge contre le sort réservé à son fils…

En effet, c’est à la suite de deux dépôts de plainte que Giuseppe s’est retrouvé aux prises avec la justice et a vu, cette fois-ci, sa vie basculer réellement. Rappelons en effet qu’il avait déjà été condamné à 3 mois de prison avec sursis en 2014 pour harcèlement et violences sur son ex compagne et mère de sa première fille.

Seulement la justice s’est montrée bien moins clémente cette fois-ci, et Giuseppe ne sortira à priori pas de prison avant des mois! Public a recueilli les impressions de sa mère Marie-France, incontournable « mère poule » de Qui veut épouser mon fils? que vous avez ensuite retrouvée dans Giuseppe Ristorante.

« En tant que maman, je suis évidemment peinée mais surtout en colère! Giuseppe ne mérite pas ça. La justice s’est montrée trop sévère à son égard. Nabilla est libre après avoir poignardé son conjoint. Mon fils, quant à lui, se retrouve derrière les barreaux pour une banale querelle de couple. C’est injuste !« 

Lorsque le magazine lui rappelle qu’Hinda « l’accuse tout de même de violences et de harcèlement », Marie-France rétorque:

« Je n’ai pas beaucoup fréquenté cette femme. Elle est tombée enceinte deux mois après avoir rencontré mon fils. Cela m’a semblé suspect. (…) Giuseppe avait retrouvé une vraie stabilité avec une autre jeune femme prénommée Laura. Hinda ne faisait plus partie de sa vie« 

Pour l’instant, Marie-France confie ne pas avoir le droit d’entrer en contact avec son fils de quelque manière que ce soit:

« J’ai entamé toutes les démarches administratives afin d’obtenir un droit de visite.« 

Quant à savoir si Giuseppe Polimeno compte se faire suivre par un psy, Marie-France répond illico:

« Non. Vous savez, je le connais bien, son seul problème c’est que c’est un grand coureur de jupons! »

D’ailleurs, si son fils est actuellement en prison, Marie-France l’affirme, de grands projets l’attendent et se préparent parallèlement en coulisses:

« Je suis certaine que mon fils va rebondir. Il est en négociation avec une chaîne de télévision italienne qui souhaite en faire le héros d’une télé réalité, l’année prochaine. Je dois me rendre à Rome ces prochains jours pour finaliser les contrats. »

Et de conclure: « Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Giuseppe! »

Quoi que l’on pense des déclarations et de l’opinion de Marie-France, le fait est qu’il est toujours extrêmement difficile pour une maman de faire face à l’incarcération de celui que l’on a mis au monde et ce, même si sa culpabilité est avérée par décision de justice…

Que pensez-vous du coup de gueule de Marie-France?