Laurent Ournac se confie sur l’obésité : « la maladie est toujours là »

LIRE LA SUITE

Le présentateur de TF1 n’a pas oublié les démons de son passé.

« C’est pour moi un combat au quotidien de faire attention à ce que je mange, de faire du sport… Il ne faut pas lâcher. J’ai repris un peu de poids. Mais je ne lâche pas. Ce qui est horrible, c’est la culpabilité, la honte de revenir voir les médecins qui t’ont opéré. Tu peux être tenté de refaire des régimes soi-disant miracle pour maigrir vite avant les rendez-vous bilan. Sauf qu’on sait bien qu’après on regrossit encore plus… C’est un long parcours. Les deux premières années, on est hyper content, on atteint assez vite un poids idéal alors on contourne un peu les règles du protocole et on regrossit. C’est là qu’il faut faire attention à ne pas rebasculer dans ses vieux réflexes, parce que la maladie est toujours là et la bataille est rude. Ma nutritionniste dit que c’est comme une partie de cartes dans laquelle les obèses n’auraient ni les joker ni les as… » confie Laurent Ournac à Télé Poche.

Article populaire

#10CP4 : Adrien Laurent et Mélanie Orl pas assez amoureux ? Ils se confient sur leur rupture

https://www.instagram.com/p/CC3VzsuqbtR/?utm_source=ig_web_button_share_sheet

« Tout ce qu’on pouvait trouver de tout prêt à manger, mes parents l’ont acheté. Et j’ai été rond dès mon enfance. À 7 ans, ma fille a dit au pédiatre qu’elle se trouvait un peu grosse, ce qui est faux. De toute façon, je dois veiller à ne pas angoisser mes enfants avec le poids, même si, évidemment, je veille. Il peut y avoir une hérédité. » rajoute-t-il.

À lire aussi : Mélanie Dédigama accusée d’être une mauvaise maman, elle répond à une hater : « Je fais ce que je veux avec ma fille ! »

Et vous, que pensez-vous des confidences de Laurent Ournac ?