Affaire Morandini: Un nouveau scandale de castings douteux dévoilé par la presse!

LIRE LA SUITE

Lorsque l’affaire Morandini a éclaté au grand jour, l’animateur s’est retrouvé au coeur d’une véritable tempête médiatique. Après la publication de l’enquête des Inrocks, à l’origine du scandale des castings douteux dans lequel Jean-Marc Morandini serait impliqué, d’autres témoignages ont afflué sur cette même web-série, Les Faucons. Cette fois-ci, ce sont des faits remontants à 2006 qui viennent d’être mis en lumière…

Si, en apparence, le calme semblait être revenu après le tourbillon médiatique dans lequel l’animateur de Crimes a été embarqué suite aux témoignages et accusations portés à la connaissance du grand public sur des demandes à connotation sexuelle dont il est soupçonné d’être l’auteur, il semble qu’en coulisses, rien n’ait en réalité cessé bien au contraire même!

Pour preuve, l’Obs jette un nouveau pavé dans la mare et pas des moindres puisque sur son site officiel a été publié un article dévoilant de nouveaux cas d’aspirants comédiens ayant été contactés pour des castings, remontant cette fois-ci à l’année 2006!

► Le premier témoignage est celui de Tony, dont L’Obs révèle:

« Samedi 19 août 2006, Tony, un jeune aspirant comédien, reçoit un mail d’un certain Stéphane. Ce dernier affirme travailler pour The Morandini Family, la société de production de l’animateur de télévision Jean-Marc Morandini. Il dit avoir repéré le profil sur jeune acteur sur book.fr, un annuaire d’artistes :

« Nous sommes à la recherche de nouveaux visages dans le cadre de plusieurs castings en cours pour des films, téléfilms ou autres. Pourriez-vous remplir le document de présentation ci-joint et nous faire passer quelques photos ? Nous vous en dirons alors plus sur nos projets. » « 

Tony affirme avoir été ensuite recontacté par le fameux « Stéphane » en question, celui-ci lui expliquant être intéressé par son profil et ce, dans le but de faire un « remake de « Ken Park », un film de Larry Clark sur la vie des ados que Jean-Marc Morandini, en tant que producteur, serait en train de préparer ». Et L’Obs de citer le mail :

« Maintenant, c’est un rôle difficile, et en particulier cette scène de masturbation. Beaucoup d’acteurs que nous avons déjà vus n’ont pas de problème avec cette scène et l’ont prouvé au casting, mais à ce jour aucun ne nous a convaincu. »

Article populaire

#MorandiniGate: Deux nouveaux témoignages accablants révélés dans la presse!
#MorandiniGate: Deux nouveaux témoignages accablants révélés dans la presse!

Tony explique qu’il ne donnera pas suite:

« Ça m’a paru étrange, cette affaire. Déjà un remake français d’un film américain, ce n’est pas commun. Et puis il y a eu les exigences pour le casting. J’ai préféré laissé tomber. »

Nos confrères appuient sur le fait que, comme pour la mystérieuse Catherine, l’identité de « Stéphane » reste floue:

« L’intéressé n’a laissé ni nom de famille, ni numéro de téléphone. Un assistant ? Il répondait à ses mails le week-end. Et selon un ancien modérateur du site jeanmarcmorandini.com, l’adresse mail de Stéphane ([email protected]) correspondrait à l’une de celles utilisées par Morandini lui-même. » écrivent-ils.

► Plus court, le second témoignage est livré par un certain Jean-Christophe, qui raconte:

« J’ai été contacté pour ce film mais la scène était trop hard, je devais être nu et me masturber tout en étant à moitié pendu à une poignée de porte », raconte le jeune homme, qui déclinera la proposition.

► Quant au dernier témoignage, il est apporté par un jeune homme prénommé Jonathan qui, lui par contre, passera le fameux casting en question après avoir découvert une annonce:

« On cherche un comédien pour un film. Un projet de long-métrage, sans plus de précision. Je candidate. » explique-t-il. « Je suis alors en contact par mail avec une ‘assistante’ qui travaille pour le compte de Jean-Marc Morandini. Elle me parle d’une scène de nu dans le film. Ca me refroidit mais elle me rassure en me disant qu’il n’y a rien de sexuel. Et puis on me promet alors un cachet de 60.000 euros. J’accepte de voir JMM chez lui dans le seizième arrondissement. Il déroule son écran de cinéma, pour avoir un fond uni en arrière-plan des photos. Je me retrouve allongé sur le canapé. Il n’y avait rien de sexuel. Il ne m’a pas touché. »

Le jeune homme confie ensuite que durant cette audition, Jean-Marc Morandini aurait reçu un coup de téléphone et « aurait jeté sur la table un tas de photos » avant de quitter la pièce pour prendre l’appel:

« Je découvre une quinzaine d’autres candidats, des clichés nus de mecs de vingt ans. A son retour, il m’a ensuite montré la scène la plus hard du film, celle où le personnage se masturbe en s’étranglant. Je lui dis : ‘Je ne suis pas d’accord’. Il me répond alors : ‘Je te laisse une semaine pour réfléchir’. »

Jean-Christophe préfèrera finalement ne pas donner suite et « dira avoir appris que tout cela n’était qu’un faux casting organisé pour faire des photos de petits jeunes. « Quand « les Inrocks » ont sorti leur enquête, ça a fait tilt. C’était une sorte de manipulation malsaine. », conclut-il.

► L’Obs révèle également que les fameux castings pour ce remake du film de Ken Loach auraient duré plusieurs années sans que jamais le film ne voit le jour:

« Le projet avance bien mais on n’est pas totalement convaincus par l’acteur pour le rôle de Tate donc nous cherchons encore », écrit l’animateur à un contact Facebook en novembre 2009. » écrivent nos confrères, qui apporte un nouveau témoignage, celui d’un « aspirant réalisateur convié à un rendez-vous avec l’animateur »:

« Il m’a fait uniquement visionner les scènes sexuellement explicites du film » affirme-t-il.  » J’ai vu aussi des photos de jeune homme nu (mais probablement majeur) imprimées sur des feuilles simples et empilées sur la table. Il m’a demandé si je voulais passer le casting pour son « Ken Park » comme les autres gars. J’ai dit que je préférerais rester réalisateur ».

► L’Obs va plus loin en relatant d’autres annonces de casting qui postées en mai 2013, non plus pour ce remake du film de Ken Loach mais pour « un projet de télé-réalité révolutionnaire » sans censure ». Sans citer de société de production, ni beaucoup de détails, mais en indiquant en bas de l’article une adresse Gmail pour postuler. Le site (de Jean-Marc Morandini, ndlr) consacrera même deux articles à ce programme.

Des internautes témoignent de leurs échanges avec une certaine « Patricia » qui leur aurait adressé un questionnaire:

« Il mêlait banalités et questions sur nos mensurations, notre orientation sexuelle, notre capacité à se mettre nu. Pas de logo, pas de coordonnées de référence, des fautes d’orthographe, pas de rappel des mentions légales. Tout cela semblait très louche. »

Et le site de conclure cet article accablant avec une énième étrange annonce: « une société de production recherchait de jeunes naturistes en vue d’un reportage pour une chaîne de la TNT. Seul problème : « La société Play Group Entertainment n’existait pas et l’adresse postale fournie renvoyait à une agence de domiciliation temporaire d’entreprises… » 

L’Obs précise avoir contacté Jean-Marc Morandini, ainsi que son avocate, et s’être heurté à un refus de répondre à leurs questions.

Que pensez-vous de ces nouvelles accusations et témoignages?