Siham Bengoua: Taclée par Aymeric (#MadMag), la réponse est violente!

Siham Bengoua: Taclée par Aymeric (#MadMag), la réponse est violente!

Décidément, c’est la quinzaine du clash pour Aymeric Bonnery! Alors qu’il a déjà eu une violente altercation avec Amélie Neten en direct dans le Mad Mag la semaine dernière, et qu’il s’en est pris à Soraya Riffi en l’accusant, comme de nombreux peoples d’ailleurs, de surfer sur la polémique Jean-Michel Maire pour être médiatisée, c’est avec Siham Bengoua que la tension est montée d’un cran…

En effet, ce lundi 17 octobre, Aymeric donnait son avis sur l’interview de Sarah Fraisou réalisée par Siham. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été tendre ni avec l’une, ni avec l’autre! Concernant Sarah, il a balancé:

Sarah Fraisou si elle décède un jour, on la mettra dans une poubelle jaune. Je suis un peu dur avec Sarah mais j’en ai marre de ces candidates de télé-réalité qui se font refaire les cuisses, le dessous de bras… si on finissait par s’accepter tel qu’on est »

Mais Aymeric ne s’est pas arrêté là puisque c’est la qualité de l’interview en elle-même qu’il a critiquée:

« C’est du délire cette vidéo. C’est une conversation de chicha sans déconner » a-t-il lâché!

De quoi provoquer la colère de la belle brune qui s’est alors emparée de son compte Snapchat pour régler violemment ses comptes avec le chroniqueur:

« Apparemment, j’ai été traitée de beurette à chicha dans Le Mad Mag » attaque-t-elle. « C’est très facile de cracher sur le travail des gens, quand son propre travail c’est de poser son cul pendant une heure à la télévision et critiquer les gens qui bossent vraiment! ».

S’adressant directement à lui, elle poursuit:

« Mon cher Aymeric, dois-je te rappeler (…) que tu étais le premier à cracher sur Le Mag à dire que c’était de la merde, que c’était cheap et que tu n’irais jamais là bas ?! Tu es venu me crier toute la haine que tu avais contre Le Mag… et aujourd’hui, où te vois-je ? Waouh ! Quelle évolution ! À l’avenir, merci de ne pas parler de moi, de ne pas critiquer mon travail ni les gens que j’interviewe et tes petites blagues racistes, garde les pour Jean-Jacques et Muriel au bistrot du coin ».

Bon et bien c’est clair…!

Que pensez-vous de ce clash?