BUZZ: Un collège français s’inspire de Poudlard et ça marche!

LIRE LA SUITE

Alors que de nombreux débats agitent l’actualité concernant les dysfonctionnements présents dans de nombreux établissements scolaires et certains évènements dramatiques qui en découlent tels que le harcèlement scolaire, la violence entre élèves ou envers le corps enseignant, c’est une idée tout droit inspirée des aventures d’Harry Potter qui fait le buzz actuellement…

Le collège de Baous, situé à Saint-Jeannet dans les Alpes Maritimes se distingue d’une manière originale mais surtout probante nous dévoile Nice Matin. A l’initiative de Stéphanie Salomon, professeure d’EPS, des changements inspirés de Poudlard, la célèbre école de sorciers, ont été appliqués à ce collège accueillant pas moins de 820 élèves.

Article populaire

Jonathan Destin: Un téléfilm poignant sur le harcèlement scolaire inspiré de son calvaire
Jonathan Destin: Un téléfilm poignant sur le harcèlement scolaire inspiré de son calvaire

Comme dans Harry Potter, ces derniers sont répartis dans diverses « maisons »: Phénix, Sphinx, Kraken Minotaure, Dragon, Chimère et Griffon.

Des tournois sont également organisés: « expériences scientifiques », « compétitions sportives », « escape game au CDI » ou encore« problèmes de maths à résoudre à plusieurs », autant d’occasions de motiver les élèves et de les amener à se surpasser dans un esprit de collectivité.

Stéphanie Salomon explique :

« On s’était rendu compte que les élèves manquaient de motivation, qu’ils venaient parce que c’était obligatoire. On avait envie qu’ils s’identifient à un projet, qu’ils génèrent quelque chose de positif, tous ensemble. Comme tout le monde connait Harry Potter, on a décidé de s’inspirer de Poudlard » et ce afin de « favoriser les échanges, l’entraide, en gagnant des points au profit non pas de soi mais d’un collectif« .

Et les résultats se sont rapidement faits sentir. Le directeur, Jean-Pierre Robin, confie:

« Rien qu’au 1er trimestre, les heures de colle ont baissé de 30%. (…) Les retards ont aussi beaucoup diminué et il y a vraiment une meilleure ambiance qui se ressent sur la vie scolaire »

Stéphanie Salomon précise en outre « On constate qu’il y a moins de ‘suiveurs’, prêts à se laisser influencer par un élève perturbateur«  . Même de l’avis de l’agent d’entretien, Bernadette Marie, le projet est probant:

« Il y a moins de papiers jetés dans la cour, les toilettes sont plus propres et à la cantine, des élèves nous aident à surveiller les poubelles de tri ou à ranger les carafes en fin de service. On voit vraiment la différence« .

De quoi faire réfléchir!

Qu’en pensez-vous?