Jazz : la maman se confie sur les difficultés financières de son quotidien

LIRE LA SUITE

« Imaginez une personne qui gagnait 2000 euros et qui, soudainement, n’en gagne plus que 20″

« Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas eu un simple rappel à l’ordre. Et 95 % des influenceurs continuent de faire de la promotion pour ces activités, sans être inquiétés, honnêtement, c’est une énorme partie en moins. Je ne veux pas donner de chiffres précis. Mais imaginez une personne qui gagnait 2000 euros et qui, soudainement, n’en gagne plus que 20… Nous avons la chance que notre maison soit payée, de ne pas avoir de crédit sur le dos. Je me suis rabattue sur Instagram, mais je suis très loin de retrouver le même niveau de vie » confie Jazz dans un entretien au Parisien après avoir été bannie de Snapchat.

Article populaire

#LMvsMonde4 : Carla Moreau se confie sur son quotidien de jeune maman

Et à la jeune maman d’ajouter : « Il n’y a pas vraiment de réglementation pour les influenceurs. Et il y a une vraie structure à créer, y compris chez Snapchat ou Instagram. Aujourd’hui, nous sommes livrés à nous-même. Même si nous passons par une agence, nous sommes directement visés ».

À lire aussi : Mélanie Da Cruz : elle pousse un violent coup de gueule contre ceux qui l’accusent de profiter de son mari

Et vous, que pensez-vous des confidences de Jazz sur son salaire ?