Bilal Hassani: Après les tweets, une vidéo refait surface. Il réagit!

Cet article a été vu fois
Bilal Hassani: Après les tweets, une vidéo refait surface. Il réagit!

Un bonheur et une victoire médiatisés sont-ils irrémédiablement synonymes de haine et de polémiques? C’est en tout cas ce qu’il semble se produire depuis la semaine dernière pour Bilal Hassani. Après des tweets datant de 2014 et lui étant imputés, c’est une vidéo qui a refait surface ce week-end…

Alors que Bilal Hassani s’était déjà défendu d’avoir écrit les tweets retrouvés sur son compte Twitter, c’est une vidéo datée de 2018 dans laquelle il fait référence aux attentats de façon légère qui lui est à présent reprochée.  Regardez:

Une vidéo à laquelle le jeune homme, littéralement assailli d’insultes et de demandes pour qu’il ne représente finalement pas la France à l’Eurovision, a réagi. Auprès du Parisien il confie:

« Cette vidéo est liée à la finale de la Coupe du monde, c’était un moment fou pour nous tous. Un type dans la rue hyper content a été filmé après la victoire de la France. Il sautait de joie était soulagé pour le pays après les épreuves que nous avons traversés en 2015. Il a dit tout en dansant : la France a beaucoup souffert, attentats par ci, attentats par là. Sa vidéo a tourné partout sur Twitter, elle est devenue virale. Les gens l’ont reprise en chansons, elle a inspiré des chorégraphies. Et j’en ai fait une aussi avec mes potes. Il n’y a rien de malveillant. Aujourd’hui, on sort la vidéo de son contexte, on la réinvente pour essayer de faire croire que je suis pro attentat. »

D’après Bilal, tout cela est volontaire de la part de ses haters:

« Des trolls d’Internet qui savent très bien ce qu’ils font, ils ont envie de me voir tomber. Le 13 novembre dernier, les mêmes m’ont dit que j’aurais dû mourir explosé ce jour-là. J’ai d’ailleurs porté plainte contre dix-huit comptes Twitter. Ces accusations sont extrêmement blessantes pour moi, je suis Français et j’ai énormément souffert en 2015, comme tout le monde. Les attentats du 13 novembre et de Charlie Hebdo m’ont brisé le cœur. »

Le jeune homme conclut avec un cri du coeur:

« Tout ça m’atteint, ça me fait mal, ça m’attriste (…) Lâchez-moi, laissez-moi tranquille, laissez-moi vivre s’il vous plaît. Je suis un être humain comme un autre, et, eux, me prennent pour un objet… leur puching ball. Laissez-moi profiter d’un moment magique, je réalise le plus beau rêve de ma vie à l’Eurovision cette année. Laissez-moi juste un peu tranquille. Rien qu’un peu. »

Qu’en pensez-vous?