Nabilla: « Je ne serai jamais une pauvre fille malheureuse, une victime! »

LIRE LA SUITE

Depuis qu’elle a enfin dévoilé la couverture de son livre, une autobiographie intitulée « Trop vite » qui paraitra le 14 avril prochain, ses fans sont en attente et ne cachent pas leur enthousiasme, bon nombre d’entre eux ayant d’ores et déjà pré-commandé l’ouvrage confessions de la bombe brune. En attendant, entre deux publications dévoilant son quotidien, Nabilla sème quelques extraits…

Il faut bien l’avouer, avec cet ouvrage, Nabilla suscite encore une fois la curiosité du public et l’attention des médias. La parution imminente de « Trop vite » est même sujet à débat du côté des détracteurs de la jeune femme, comme nous avons encore pu le constater il y a peu dans le Mad Mag où Benoit Dubois n’est pas tendre vis à vis de ce projet qu’il trouve « ridicule » et destiné à « faire pleurer dans les chaumières ».

Article populaire

Après les émojis de Kim Kardashian, ceux de Nabilla!
Nabilla : « Je n’exposerais jamais mon enfant de cette manière »

Et bien justement, comme une sorte de réponse involontaire à ces accusations, Nabilla a posté un message sur Instagram, évoquant son livre et surtout la volonté absolue d’avancer la tête haute qui la porte depuis sa médiatisation… Regardez:

 

n1 n2

L’ouvrage de Nabilla ayant été écrit en collaboration avec Jean-François Kervéan, également auteur de « Elle m’appelait miette« , il n’est d’ailleurs justement pas impossible que Nabilla ait souhaité ainsi se détacher de la fameuse comparaison qui a souvent été faite durant sa médiatisation avec Loana, icône de la télé réalité tristement célèbre pour sa plongée aux enfers incessante depuis sa médiatisation et pour ses nombreuses tentatives de suicide. Une comparaison qui, rappelons-le, avait donné lieu à un clash par médias interposés entre les deux jeunes femmes

Que pensez-vous de ce passage du livre confessions cité par Nabilla? L’avez-vous déjà considérée comme une « pauvre fille malheureuse », « une victime »?