EXCLU! Nabilla: Découvrez le résumé de son livre confessions, « Trop Vite », en intégralité!

LIRE LA SUITE

Depuis quelques semaines, le livre confessions de Nabilla, écrit en collaboration avec l’écrivain Jean-François Kervéan, qui avait également couché sur le papier les confidences de Loana ( « Elle m’appelait Miette », paru en 2001 aux éditions Pauvert), est dans toutes les bouches. Si nous avions partagé avec vous les grandes lignes de l’ouvrage, voici qui devrait vous en dire un peu plus sur le contenu de cette autobiographie très attendue!

Il y a quelques jours, Nabilla dévoilait enfin la date de parution de son livre intitulé « Trop Vite » (Editions Robert Laffont), faisant ainsi le bonheur de ses fans qui savent désormais qu’ils n’ont plus qu’un mois à patienter.

Depuis, la bombe brune dévoile la couverture de l’ouvrage de façon originale puisqu’elle en révèle chaque jour un « morceau », un peu sous la forme d’un puzzle que son public n’aura plus qu’à reconstituer dimanche, seuls deux morceaux manquant encore à l’appel.

Evidemment, nous savons que ses fans trépignent d’impatience à l’idée de enfin découvrir le contenu de l’ouvrage, aussi, nous avons donc eu envie de combler un peu leur curiosité!


Gossip.fr vous propose donc de découvrir, en exclusivité, le résumé intégral de « Trop vite« !

Article populaire

PHOTO – Nabilla: Des nouvelles réjouissantes sur l’avancée de son livre confessions!


Bonne lecture à tous:

« Nabilla est née d’un abandon. Le divorce de ses parents l’a laissée seule, à quatorze-quinze ans, livrée à elle-même. Sans repères, furieuse de la démission familiale, son existence devient aventureuse. Pourquoi se lever, étudier ?. Elle grandit sans mûrir. Survit en s’émancipant.


Sa beauté délurée l’entraîne vers le mannequinat avant que des voyous ne repèrent ses charmes : ils l’utilisent pour ouvrir des comptes bancaires et blanchir de l’argent. Nabilla est arrêtée à l’aéroport de Genève et placée en prison pour mineurs. Elle s’en évade. Premières cavales.


Puis la téléréalité, fulgurante, la remarque sur Facebook, jusqu’à cette sortie culte en 2013, au confessionnal des « Anges de la téléréalité » : « Non mais allô quoi ? » De retour à Paris, les paparazzis ne la lâcheront plus. Commence la course surchauffée d’une icône médiatique, à la fois provocante, rieuse et malheureuse. Toujours sur la brèche. Elle trouve en Thomas, rencontré sur le tournage des Anges, un rempart et un amour. 


La roue tourne de plus en plus vite. L’argent, le cash, la notoriété, les flashs. Mais aussi la hantise d’être ramenée partout à sa dimension de bimbo – son nom devient synonyme de vide et de bêtise crasse. Cette reconnaissance toxique ne lui laisse ni répit ni choix réel. Elle raconte le « Nabilla bashing » : l’agoraphobie, le public intrusif, les producteurs minables, d’ouvertures de boîtes de nuit en photos volées. Elle raconte aussi les instants de grâce, l’amour, l’insouciance et l’idéal de la jeunesse. Des bris de conte de fée. 


Et revient sans fard sur la dispute au cours de laquelle son compagnon est gravement blessé. Incarcérée, Nabilla apprend en cellule, par la télévision, qu’elle encourt trente ans de prison. Elle s’effondre. Trois mois plus tard, malgré le contrôle judiciaire qui interdit tout contact entre eux, elle retrouve Thomas. Tous deux ne se quitteront plus, prêts à devenir un couple hors la loi. Nouvelles cavales, nouvelles errances, jusqu’en Italie, pour fuir les regards. Mais on les reconnaît partout…. »

Que pensez-vous du résumé de « Trop Vite »? Vous donne-t-il (encore plus) envie de découvrir le contenu du livre?