Chiffre fétiche, erreurs de parcours et regrets, le #MadMag: Les confidences inédites d’Amélie Neten!

LIRE LA SUITE

Prudence et discrétion sont les maitres mots de la tornade belge et ce, depuis des années. Des années durant lesquelles elle a sacrément évolué, s’est assagie et a réllement tiré les leçons de ses erreurs passées. Aujourd’hui, Amélie Neten est à un carrefour de sa vie de femme et de maman, qu’elle manie toutes deux d’une main de maitre et dont elle pose peu à peu les pavés pour un avenir qui s’annonce rayonnant…

La langue de bois? Amélie ne connait pas et c’est ce qui lui vaut l’affection du public autant que les critiques de ses détracteurs! Mais la jeune femme n’en est plus à s’offusquer de la moindre insulte reçu sur les réseaux sociaux. Avec la nouvelle corde qu’elle a ajouté à son arc depuis qu’elle officie en tant que chroniqueuse sur le plateau du Mad Mag, où elle est d’ailleurs fidèle à elle-même et dit ce qu’elle pense sans détours, Amélie vient de passer un nouveau cap. 

La jolie blonde a accepté de se livrer à quelques confidences inédites, notamment sur ce nouveau tremplin professionnel, lors d’une interview exclusive au micro de notre confrère de TvMag/LeFigaro, Damien Mercereau.


Elle commence par dévoiler le contexte dans lequel le poste lui a été offert:

« C’est Angela Lorente (consultante pour NRJ12, ndlr) qui est venue me le proposer le jour de la finale de Friends Trip 2. Je l’aime beaucoup, c’est grâce à elle si j’ai été retenue dans Secret Story il y a six ans. Par le passé, j’avais refusé de rejoindre l’équipe du Mag. »


Un choix qu’Amélie ne regrette:


« Aujourd’hui, je trouve la nouvelle version beaucoup plus posée et je suis vraiment contente d’avoir accepté. J’aime ce que je fais, j’apprends et j’espère progresser aux côtés d’Ayem et des autres chroniqueurs. »


La belle blonde ne cache d’ailleurs pas son admiration pour le parcours de sa « boss »:

Article populaire

Il y a peu, Amélie Neten annonçait son départ du Mad Mag pour un "beau projet". Après de nombreuses rumeurs, on en sait enfin plus sur ce mystérieux projet!
Amélie Neten: Le « beau projet » à l’origine de son départ du #MadMag enfin révélé?


« Quand je la vois à cette place, je suis contente, c’est une belle victoire pour elle. Cela me motive à suivre patiemment le même chemin pour, pourquoi pas, devenir un jour animatrice plus tard. Ayem est un modèle pour moi, elle est formidable, c’est une très belle femme et elle va être une très belle maman. Je lui souhaite que du bonheur. »


Quant à son propre parcours, même si elle est fière de son évolution, Amélie a néanmoins quelques regrets, notamment sur l’après Secret Story:


« J’aurais aimé être mieux accompagnée pour aborder cette aventure. » avoue-t-elle « Avec le recul, je me dis qu’il y a des choses que je ne referais plus maintenant comme les paparazzades, etc. C’est quelque chose que j’aimerais pouvoir rayer de mon passé, je le reconnais. J’ai beaucoup évolué ces six dernières années. »


Et en effet, entre temps, et après deux saisons des Anges de la Téléréalité, Hugo est arrivé dans sa vie:


« (…)  Secret Story a été un tremplin. Le 9 est devenu mon chiffre fétiche: j’ai commencé l’aventure le 9 juillet 2010 et mon fils Hugo est né le 9 décembre 2011. (…) J’étais tombée enceinte donc j’avais suivi la saison 3 des Anges de la téléréalité tranquillement de chez moi. J’étais à fond dedans. Stéphane Joffre était venue me voir en Belgique pour me proposer de participer à la saison 4 et, pour moi, il était hors de question de m’éloigner de mon fils. Toutes les conditions avaient été réunies pour que je puisse emmener Hugo avec moi en toute sécurité. On m’avait reproché d’avoir exposé mon fils dans l’émission mais je préfère gérer moi-même son image plutôt que de voir des gens malhonnêtes le faire à ma place. »


Amélie poursuit:


« Mon fils a changé la femme que je suis et mes priorités. Quelles que soient les difficultés de mon quotidien, je me dois d’être toujours rayonnante et disponible avec lui. J’ai mis des barrières pour protéger ma vie privée, pour préserver Hugo et lui donner la meilleure éducation possible. Aujourd’hui, c’est un petit garçon adorable, très poli et sociable. Je ne veux surtout pas que ça change. »


Et quant à ces fameuses sempiternelles critiques sur l’édcation qu’elle donne à son fils, Amélie avoue:


 » (…) je suis un être humain avec ma sensibilité et mes problèmes. J’ai la maladie de ma sœur qui m’affecte énormément. Et quand on est traité de mère indigne par des gens qui ne mesurent pas la portée de leurs propos, c’est révoltant et blessant. J’ai une vie équilibrée, je ne sors pas, je ne fume pas, je ne bois pas… Je ne mérite pas cet acharnement gratuit. »


Mais nous faisons confiance à Amélie pour continuer d’avancer la tête haute. La belge ne manque d’ailleurs ni d’actualité ni de projets puisqu’elle précise:


« Je suis chargée de communication pour une société évènementielle en Suisse qui s’appelle NS Events. Je prête également mon image pour promouvoir des produits. J’étais à Hawaii il y a quelques jours pour tourner un spot publicitaire pour RockFieldStore qui propose une gamme d’enceintes, d’écouteurs et d’accessoires musicaux. Ça passera très bientôt sur NRJ12. J’ai ma deuxième collection de vêtements pour la franchise Suisse Metro Boutique qui sortira fin mars et la troisième est déjà signée pour cet été. Et je compte finaliser le lancement de la marque Baby H que j’avais commencé à travailler durant Les Anges de la téléréalité. »


Et bien on ne sait pas vous mais nous, on a hâte de découvrir tout cela! Patience et…à suivre!



Et vous, que pensez-vous du parcours d’Amélie depuis 2010? Auriez-vous imaginé qu’elle en serait là aujourd’hui à l’époque de Secret Story 4?