Aurélie (#LMET): Addictions, haine, rupture familiale, ses confidences sur son enfance difficile!

LIRE LA SUITE

Aurélie est clairement le genre de candidates de télé réalité qui ne laissent personne indifférent. Que ce soit son physique de bimbo, son assurance, ou encore sa détermination et son ambition assumées, c’est bien simple: on l’adore ou on la déteste! Et ce n’est pas sa rivale Kim qui dira le contraire puisque les deux demoiselles n’ont pas tardées à se déclarer la guerre! Mais derrière cette image de poupée, se cache visiblement une jeune femme au passé difficile…Confidences! 

Aurélie, alias Preston Lee, le public l’a découverte en tant que « l’ex de Julien », comme nous l’avait dévoilé Jeremstar sur sa Conciergerie. La jolie brune a, comme tous les candidats après le tournage, accordé bon nombre d’interviews.

Article populaire

Aurélie (#LMET): Addictions, haine, rupture familiale, ses confidences sur son enfance difficile!

L’occasion pour elle de s’expliquer évidemment sur sa rivalité avec Kim, de révéler qu’elle devait se marier avant le tournage, mais également de faire des confidences touchantes sur son enfance. Elle confie, toujours au micro de Damien Mercereau pour TVMag/LeFigaro:

« Mes parents avaient certaines addictions et j’ai été placée chez ma grand-mère. Je n’ai jamais connu mon père et je n’ai pas de très bons rapports avec ma mère. Nous n’avons pas les mêmes visions des choses. J’ai mal vécu cette situation quand j’étais petite parce que j’avais le manque de ne pas avoir des parents comme mes camarades de classe. Durant l’adolescence, j’étais dans une phase de haine. Et en grandissant, je suis devenue indifférente. »

A la question: « Est-ce que cette situation a forgé votre personnalité?« , Aurélie répond:

« Certainement, les gens sont souvent surpris de m’entendre parler et de se rendre compte que je m’exprime bien. J’ai une certaine maturité, j’ai dû grandir plus vite que les autres. Je suis très reconnaissante envers ma grand-mère pour m’avoir soutenue dans mes rêves. Je suis contente de la manière dont j’ai pu me construire. Quand j’aurais une famille, je sais exactement quelles valeurs j’aurais envie d’inculquer à mes enfants. »


Des confidences qui surprennent et qui tranchent clairement avec le look jugé superficiel de la jeune femme. quelque chose nous dit qu’Aurélie n’a pas fini de nous surprendre…!


Que pensez-vous des confidences d’Aurélie sur son enfance? Touchantes, non? Imaginiez-vous qu’elle avait pu vivre ce genre d’épreuves?