Attentat #CharlieHebdo – Maeva (#IDV4) s’insurge contre les amalgames entre « les vrais musulmans » et les terroristes!

Toute la France est sous le choc depuis l’annonce du drame survenu hier au siège de la rédaction du magazine satirique Charlie Hebdo. Stupeur, colère, terreur, tristesse…les mots manquent pour décrire les sentiments qui ont envahi les français face à cet attentat dont le pays n’avait pas connu de tels antécédents depuis près de 50 ans. Chacun exprime alors sa peine à sa manière et nombreux sont ceux qui souffrent encore une fois des amalgames qui seront forcément faits entre la religion musulmane et ce genre d’actes terroristes. Maeva en fait partie et nous avons décidé de partager son message.

Situé au 10 rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement de Paris, le siège de Charlie Hebdo a  subi une attaque hier matin aux alentours de 11h30. Deux hommes, et peut-être même trois selon un témoin, se sont alors introduit dans les locaux, vêtus de noir, cagoulés et armés de Kalachnikov…et ont alors ouvert le feu.


Bilan du massacre:  12 personnes tuées. Deux policiers, dont l’un à bout portant alors qu’il se trouvait à terre et blessé (voir notre diaporama, ndlr). Parmi eux également, quatre grands noms de l’hebdomadaire: les dessinateurs Cabu, Wolinski, Tignous, et Charb qui était également directeur de la publication. S’ajoute à la liste des victimes de l’attentat, l’économiste Bernard Maris, qui signait des chroniques sous le pseudonyme d’Oncle Bernard.

Des blessés aussi, 11 précisément, dont 4 se trouvant actuellement dans un état grave.

Et alors que la police publie un appel à témoins concernant deux frères suspectés d’être les auteurs de cet acte terroriste, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, et précise que, durant l’attentat, ces derniers ont hurlé « Allah Akbar » et « on a vengé le prophète« , la communauté musulmane commence à être une nouvelle fois pointée du doigt.

Comme de nombreux musulmans, Maeva a tenu à réagir. Regardez:

Hebergeur d'image 


Toute la rédaction de Gossip.fr se joint à la peine des proches des victimes et condamne fermement ces actes d’une violence et d’une injustice sans nom et évidemment… cette atteinte inadmissible à la liberté d’expression.


Que pensez-vous du message de Maeva? Comprenez-vous qu’elle s’insurge contre les amalgames inhérents à ce genre d’attentats?


MP