Geneviève de Fontenay : « Je maintiens mes élections ! »

Cet article a été vu fois

 

L’éternel combat entre la Dame au chapeau et Endemol continue ! En effet, Geneviève de Fontenay vient de se voir interdire par le tribunal d’organiser son élection Miss Prestige National avant… mars 2013 !


Et c’est à toute une liste d’interdictions que la célèbre « mère poule » des Miss a eu droit au tribunal, suite au procès que la société de production Endemol lui a intenté pour « non respect des clauses de concurrence » : pas d’élection 2013 avant Mars, d’élection 2014 avant Février 2014 et jusqu’en 2017, interdiction d’organiser une élection à moins de 30 jours d’écart avec l’élection de Miss France et une astreinte de 10.000€ par infraction constatée !

Mais il en faut bien plus à Geneviève de Fontenay pour se laisser abattre :

« Je suis tout à fait zen et confiante, j’ai l’habitude avec Endemol. De toute façon, je connais leur acharnement, c’est minable. Ils feraient mieux de me laisser tranquille, finir mes jours. J’ai 80 ans, qu’ils me laissent mes derniers jours en paix. Est-ce que ça vaut la peine de s’acharner contre moi comme ça. Parce que finalement, ça dure depuis 2011, et puis, ils n’ont pas empêché 2011. Ils n’ont pas empêché 2012, et bah, ils n’empêcheront pas 2013. On la fait notre élection. Il faudra me passer sur le ventre, s’il faut, mais je la maintiens. Après tout, ce n’est qu’un concours de, c’est pas dramatique », a-t-elle déclaré au micro de la radio RTL.


D’après-vous, Geneviève de Fontenay a-t-elle raison de se battre ainsi ?


C.G.